Pourquoi tant de retard dans la sécurisation de la plaine du Rhône ?

« S’il y a un domaine où les parlementaires ont été particulièrement féconds, c’est celui de la 3ème correction du Rhône. De l’aqueduc, cher au député Albert Pitteloud, aux demandes de nouvelles études de variantes, les interventions ont été nombreuses. Le Conseil d’Etat peut-il nous donner une estimation des coûts induits par ces interventions ainsi que les autres incidences, par exemple en termes de retard dans les délais de réalisation des mesures de sécurisation ?

Les soussignés sont particulièrement inquiets du retard pris, par rapport à une première planification, dans la zone de Fully. En effet, avec la carte provisoire des dangers actuelle, la zone bâtie et à bâtir inondable avec plus de 2 m d’eau est de 130 ha. La nouvelle carte des dangers… »

Extrait de l’intervention au Grand Conseil du député Camille Carron, 17.03.2011

L’ensemble de l’intervention

Publicités
Cet article a été publié dans Forum. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s