Carte des dangers ou projet R3?

Rentrant de vacances et parcourant les éditions du Nouvelliste, quelle n’a pas été ma surprise de découvrir que le Conseil général de Fully, dont je fais partie, avait refusé le projet de la 3ème correction du Rhône, alors que nous n’avons pas encore été consultés à ce sujet.

En effet, le 19 août dernier, dans le courrier des lecteurs, nous avons pu lire que le dossier Rhône 3 a été mis à l’enquête le 3 juin 2011 et que la Commune de Fully et le Conseil général s’y sont tout deux opposés !!!

Le conseiller communal Emmanuel Bender, qui a rédigé ce courrier des lecteurs, confond apparemment la mise à l’enquête des cartes des dangers et la 3ème correction du Rhône.

Si les deux sujets sont bien liés, ils sont néanmoins très différents. La carte des dangers résulte de la situation actuelle des dangers potentiels connus sur la commune de Fully. R3 est un projet d’aménagement du Rhône. La mise à l’enquête de la carte des dangers suit une procédure où seuls les propriétaires des terrains concernés ont pu s’opposer. Mais s’opposer à quoi ? A la reconnaissance du danger ? Le danger est maintenu connu et reconnu, il s’agit d’aménager le Rhône pour que ce danger disparaisse.

Le lapsus de M. Bender était-il volontaire ? Si oui, merci à monsieur le conseiller communal d’avoir brouillé les esprits dans ce projet bien compliqué. Si vous voulez trouver un compromis dans ce dossier il faudrait peut-être changer de méthode et vous adresser à M. Jacques Melly, conseiller d’état PDC en charge du dossier au lieu de vous en prendre à un fonctionnaire qui doit appliquer les décisions du gouvernement.

Vincent Günther

L’article: TrouverUnCompromisRhône3

Publicités
Cet article a été publié dans Rhône 3. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Carte des dangers ou projet R3?

  1. Tauxe Pierre dit :

    En parcourant ce blog, je découvre le courrier de Emmanuel Bender qui m’avait échappé cet été. En tant que conseiller général, ce courrier me réjouit. il est très clair et informe
    le public de l’engagement du conseil communal et du conseil général de Fully contre la mise à l’enquête de l’état pour son plan des zones inondées de Fully en cas de crue du rhône.

    Les réactions de M. Gunther contre M. Bender m’étonnent et ses dernières remarques me semble
    plus un lapsus de M. Gunther.

    Je rappelle, qu’ à la séance du conseil général de Fully en juin dernier, une résolution de l’udc pour s’opposer à la mise à enquête du canton a été mis à l’ordre du jour.
    Cette résolution permet de renforcer l’opposition du conseil communal contre le canton.
    Je fus très surpris qu’unanimement le groupe MISE avec ces 9 représentants a votés contre cette résolution. Cette résolution a bien passé, appuyée unanimement par les autres partis PLR, PDC et UDC.

    Que dire de ce refus du MISE:

    -Ce parti ne veut pas aider la commune et laisse l’état mettre en place son plan d’inondation exessif.
    -Le Mise s’éloigne du bon sens en opposition à tous les autres partis
    -Le Mise accepte le plan de l’état. Or en consultant ce plan avec un peu d’expérience et de bon sens on constate que cette étude est excessive, surdimensionnée.
    -Le Mise évite de défendre les propriétaires sur ce plan qui, s’il est appliqué auront des surcoûts et contraintes en cas de constructions ou transformations de leurs biens.

    J’attend du Mise une aide plus soutenue contre les excès de l’état contre notre commune. J’espère que le député Camille Carron en fera de même avec ses contacts à Sion.

    Dans le cas contraire, si le Mise pour la correction du Rhone se distance de la majorité et du bon sens, alors j’espère que les électeurs sauront faire leur choix auprès des partis et candidats qui défendent une vie agréable, avec le moins de contraintes à Fully et surtout les excès de l’état qui
    veut élargir le Rhône au détriment de nos terrains constructibles et agricoles.

    En espérant avoir un débat constructif salutations à tous

    Tauxe Pierre 1926 Fully

    • Salut Pierre,
      Je constat que tu fais le même amalgame que certains de nos citoyens; la carte des dangers n’est pas la 3ème correction du Rhône.
      Si les élus du MISE n’ont pas soutenu la résolution déposée par le groupe UDC, c’est parce qu’ils n’ont pas estimé quelle pouvait faire avancer ce dossier. Faire croire aux citoyens qu’il suffit de s’opposer à la carte des dangers pour dire qu’il n’y a pas de danger est une vision bien simpliste de la problématique.
      Le MISE n’est pas resté les bras croisés dans ce dossier. Nous avons donné la possibilité à tous les citoyens de Fully, et non pas seulement aux propriétaires des terrains en zone rouge, de demander à la Commne et à l’Etat du Valais de trouver une solution rapide au problème de la zone inondable. Faire opposition à la carte des dangers ne fera pas disparaître le danger.
      Pour faire disparaitre le danger il faut par contre entreprendre les mesures de sécurisations du Rhône; notamment celles déjà prévu en 2007 et que l’opposition de la commune n’a pas permis de réaliser.
      Citoyen de Fully si vous voulez faire avancer les choses dans ce dossier vous avez la possibilité de signer et envoyer la lettre « Mise à l’enquête publique des zones de danger d’ionondation du Rhône ». Par ce geste constructif vous renforcé la volonté de sécurisation rapide de la plaine, afin de protéger les habitations déjà construites et de rouvrir à la constructions les nombreuses parcelles actuellement en danger.

      Vincent Günther

  2. Carte des danger et Rhones 3, à ne pas confondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s