Et la jeunesse ?

La démocratie…  un système politique qui donne la parole aux citoyen·ne·s d’une commune, d’un canton, d’un pays. Dans notre commune, le droit de vote est réservé aux personnes qui ont 18 ans révolu et qui sont de nationalité suisse. On prétend que tout le monde a droit à la parole, mais en réalité ce droit est réservé à celles et ceux qui appartiennent à ce groupe. Or dans une commune, il serait intéressant que l’ensemble des citoyens et des citoyennes puissent s’exprimer.

Dans une commune tournée vers l’avenir, cultivant le goût des produits du terroir, sachant maintenir ses traditions et ayant un sens de l’accueil, l’engagement des citoyennes et des citoyens au développement de Fully est une énergie à favoriser et encourager. Et cela passe aussi par l’implication des jeunes dans le processus politique. En effet, plusieurs études montrent que lorsqu’une personne atteint sa majorité et se met à voter régulièrement les premières années, celle-ci continuera à voter plus tard. Comme le révèle une étude de VOTO[1], les jeunes atteignent difficilement la barre des 25-30% de participation lors de votations. La jeunesse semble également sélectionner les objets de votation selon trois critères : la simplicité, l’importance et ceux qui les concernent plus directement.

Dès lors, nous pourrions mettre en place des mesures simples pour motiver et intéresser les jeunes aux enjeux politiques. Notre commune a déjà commencé ce travail en abonnant par exemple les jeunes adultes à la rubrique de « Easy vote », application qui explique les objets de manière claire.

Nous pouvons en faire encore davantage :

  • Impliquer les jeunes sur les projets qui les concernent comme cela s’est déjà fait avec l’aménagement de la place du petit Pont et mettre en avant leur co-participation,
  • Organiser des petits débats entre jeunes sur des thèmes qui les préoccupent avec l’aide de l’ASOFY par exemple,
  • Inviter les jeunes adultes à participer au dépouillement à la commune,
  • Proposer d’assister à une séance du Conseil Général pour les intéressé·e·s
  • Ouvrir une boîte aux lettres à idées dans les écoles,
  • Présenter quelqu’une de ses possibilités ou un projet qui a impliqué des jeunes lors de la cérémonie d’accès à la majorité,

Toutes ces mesures restent relativement faciles à mettre en œuvre et pourraient concerner pour la plupart l’ensemble de la jeunesse et pas uniquement les jeunes ayant déjà atteints leur majorité ou de nationalité suisse. Elles permettraient de valoriser le fait de pouvoir participer au développement de sa commune, de s’exprimer dans les urnes, et de les intéresser à la chose publique et ainsi d’assurer la relève dans un système de milice qui nous est si cher. Pour atteindre cet objectif, une éducation citoyenne devrait se construire bien avant la majorité. Mais sur ce point, c’est le département de l’instruction publique qui pourrait avoir une carte à jouer.

Je souhaite m’engager pour que les jeunes soient davantage intégré·e·s dans les projets de notre commune et que leur voix soit entendue, convaincu que les avis de toutes les générations comptent.


[1] Participation des jeunes adultes : https://www.fspj.ch/blog/participation-politique-des-jeunes/comportement-selectif-des-jeunes-adultes-aux-urnes/

Cet article a été publié dans Forum. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s