Gestion des déchets : augmenter le recyclage et diminuer la part des déchets à incinérer

Upcycling, recycling, downcycling… des concepts dont on entend de plus en plus souvent parler mais qui sont encore trop peu mis en pratique. Des termes à la mode dans notre époque qui est pourtant celle du prêts-à-jeter. Il fût un temps où l’on ne jetait rien et nous allons devoir nous y remettre car nos ressources ne sont pas illimitées. Toutes les matières premières, tel le pétrole, l’eau douce, le sable (indispensable à la fabrication du béton, du verre et de nombreux autres produits notamment électroniques) donnent des signes d’épuisement. Les suisses sont, paraît-il, les champions du recyclage. Notamment pour le PET qui est recyclé à plus de 80%. Une performance dont on peut effectivement se satisfaire. Malheureusement, le PET ne représente qu’une petite partie du plastique que l’on jette, le reste étant incinéré. Il est clair qu’incinérer nos déchets pour en tirer de l’électricité et de la chaleur (voilà un bon exemple de downcycling) reste toujours plus judicieux que de les stocker en décharge, mais, pour autant, ce n’est pas la panacée. Le point positif est qu’il est possible déjà au niveau communal de mettre en place une meilleure gestion des déchets.

Trier les plastiques au lieu de les brûler

La commune doit planifier un élargissement des types de matériaux récupérés en vue d’être recyclés. Premièrement les plastiques, tels que le PEHD (flaconnage…), PELD (récipients souples…), PP (emballages…), PS (objets divers…). Des objets en plastiques qui font partie intégrale de notre quotidien et qui encombrent nos poubelles. S’ils ont étés si peu recyclés jusqu’à présent, c’est que la technologie et les infrastructures manquaient. Mêmes si elles ne sont pas encore légion, des usines de tri et de recyclage du plastique se sont mises en place en Suisse ces dernières années nous offrant une belle alternative à l’incinération. Même si une part des plastiques collectés et traités dans ces usines, parce que placé là par erreur (ou par optimisme), devra tout de même être incinéré, mettre en place de nouvelles habitudes de tri est un premier pas vers un recyclage plus complet du plastique.

Toujours dans l’optique d’optimisation du recyclage sur la commune de Fully, il serait intéressant d’installer des poubelles à tri dans les espaces publiques. Ces poubelles, tel qu’on en trouve dans les gares CFF, permettraient par exemple de récupérer le pet, le verre ou l’alu. Les bouteilles des boissons qui sont consommées sur la place du Petit-Pont ne finiraient ainsi plus leur course dans l’incinérateur.

Intégrer le concept du recyclage dans l’espace publique c’est aussi une façon de sensibiliser la population à cette problématique. Si la commune veut améliorer son taux de recyclage, il lui faut communiquer plus. Pour informer sur les points de collectes qui ne sont peut-être pas tous connus de l’entier de la population et également pour promouvoir ses futures projets et installations. Communiquer, même sans injonction, est une méthode pour rendre tout un chacun plus attentif à son attitude face aux ressources et de rappeler la valeur de chaque chose.

Julie Günther

Cet article, publié dans Elections, Environnement, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Gestion des déchets : augmenter le recyclage et diminuer la part des déchets à incinérer

  1. GEM dit :

    Vous pourriez organiser un nettoyage systématique des berges du canal et le long de la route des vignes qui mène vers Saillon par les enfants des écoles ceci deux fois l’an (bonne propagande pour votre mouvement) – c’est une véritable déchetterie – pour ce qui est du fait que vous vous accaparer l’espace public pour faire de la propagande pour les prochaines votations, je trouve ceci mal à propos – vous avez l’intention de faire des villages des lieux dans lesquels il fait bon vivre. Les villages de Mazembroz – et Châtaignier notamment n’ont aucune fleurs – tristes – les 20 à l’heure ne sont pas respectés et ce sont de véritables cimetières à voiture (nous attendons un parking depuis au moins deux décennies) – le stand de tir de Mazembroz devrait être fermé – il est tout simplement trop proche du village et dérange de nombreux habitants – tout ceci est plus important pour les habitants que le combat contre le 5G (vous ne vous êtes pas trop occupés des lignes à haute tension qui sont prouvées comme néfastes pour la santé) . Je trouve votre campagne très populiste

    • Bonjour,
      Nous ne nous accaparons pas l’espace public contrairement à ce que vous nous reprochez. Nos affiches se trouvent sur les panneaux officiels de campagne et chaque banderole qui se trouve sur l’espace publique a été autorisée par la police cantonale et la commune de Fully. Je vous laisse découvrir notre journal au cours de la semaine. Il vous donnera de plus amples informations sur les valeurs défendues et les actions réalisées par nos élus depuis de nombreuses années.
      Meilleures salutations

Répondre à Vincent Günther Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s